Facebook: les usagers se montreraient sous leur véritable visage

image Un mythe pourrait bien tomber. Sur le réseau de socialisation Facebook, les usagers dévoileraient finalement leur véritable personnalité plutôt qu'un profil idéalisé. C'est du moins ce que met en lumière une étude qui vient de paraître dans le magazine Psychological Science. Au total, 236 aficionados de ce genre d'espace numérique, âgés de 17 à 22 ans, ont été passés au crible par sept spécialistes du comportement qui signent l'analyse. Un test de personnalité est à la base de cette enquête qui confirme que les réseaux sociaux ne deviennent pas un prétexte à la construction d'une identité numérique magnifiée, contrairement à la croyance populaire. Pour la science, cela s'expliquerait par plusieurs facteurs. En ces lieux, les informations relatives à la réputation de l'internaute sont primordiales mais aussi difficiles à contrôler. Le contenu dynamique du mur d'un compte Facebook, où les amis s'exposent, en témoigne. Pis, ces mêmes amis peuvent facilement commenter le profil d'une personne qui, sous l'effet du groupe n'a d'autres choix que de se montrer sous son vrai jour, au risque de se faire corriger, numériquement s'entend, devant tous. L'étude a scruté le visage en ligne d'internautes aux États-Unis et en Allemagne, autant sur les sites comme Facebook ou encore StudiVZ, un espace similaire qui fait sensation au pays de Mme Merkel.