Internet n'a pas tant fait pour la démocratie

image C'est le pavé dans la mare. Alors que l'Internet est régulièrement lustré dans le sens de la démocratie et de la liberté par les pourfendeurs de régimes totalitaires, l'équipe de Books vient jouer, un peu, les trouble-fête. Dans son édition à paraitre demain (physiquement dans les vieux pays et numériquement sur le web), cette incontournable publication qui décode l'actualité par le livre a décidé de disséquer les idées reçues qui collent à Toile. Le dossier s'intitule «Internet contre la démocratie?» et nage à contre-courant. Dans les grandes lignes, que nous livre aujourd'hui les collègues du Nouvel Obs, Books y passe au grill la victoire d'Obama que l'on dit, dans les sphères technologiques, intimement liée au web (peut-être à tort), y expose que les espaces numériques de communication renforcent les opinions préétablies et y lève le voile sur les activités réticulaires des gouvernements russes et chinois, pour le bien de leurs régimes respectifs. Bien sûr, on en ressort un peu déstabilisé. Mais, il parait que c'est comme ça que l'humain attise les transformations sociales.