21 «suiveux» à l'heure

image C'est peut-être une nouvelle façon de mesurer la taille d'une popularité au temps de Twitter, le site de micro-clavardage: à peine installée en ces lieux, l'équipe d'Infoman, émission ludo-informative de la Société Radio-Canada (SRC), a réussi en effet l'exploit d'attirer près de 633 «suiveux» — les anglos préfèrent parler de «followers» — en un peu moins de 30 heures. Et ce, sans rien dire, sans rien faire. Ou presque. Pour les amateurs de statistiques, cela représente 21 nouveaux adeptes qui s'inscrivent chaque heure. Chapeau. Le gang de Jean-René Dufort, qui a ouvert cette antenne pour gazouiller mardi dernier un peu avant midi, n'a pourtant généré que cinq tweets, ces messages de 140 caractères, dont deux portant spécifiquement sur la vitesse avec laquelle les internautes ont convergé vers cette page dans l'espoir d'y nouer, dans un autre format, avec l'impertinence du personnage. De là à parler de phénomène numérique, il y a qu'un pas... que l'on ne franchira toutefois pas tant et aussi longtemps que le record de 953 000 «suiveux», tenu en Grande-Bretagne par l'acteur Stephen Fry, n'aura pas été battu. Tiens.

À voir en vidéo