Élections municipales: Québec manque le bateau numérique

image Les partis politiques municipaux, les candidats et leurs opposants ont largement envahi les nouveaux espaces de communication pour la cuvée 2009 des élections municipales qui vient de se conclure au Québec. Mais, à la ligne d'arrivée, un constat s'impose: le ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (MAMROT) — c'est son nom pour vrai! — a lui manqué le bateau numérique. La preuve? À minuit, alors que l'ensemble du Québec avait déjà, par l'entremise des sites d'informations en continue, une bonne idée de qui allait les représenter à la mairie de leur ville, le site du ministère, lui, était encore dans le noir, affichant même des résultats nuls pour tous les candidats dans toutes les villes de la province. Et ce, même si depuis des semaines, l'endroit se vantait qu'il deviendrait «dès la soirée électorale du 1er novembre», le lieux idéal pour «consulter les résultats des élections dans les municipalités du Québec ainsi que dans les 13 MRC qui devaient élire leur préfet.» Projet manqué. Et forcément, sous la redondance des 0% apparaissant sur les nombreuses pages offertes aux visiteurs, les internautes pourraient être tenté de transformer ce résultat en note électorale pour le MAMROT.

À voir en vidéo