Transcender le temps, l'espace et 900 km d'asphalte

image Au départ, il y avait la volonté d'éprouver les limites du logiciel PropulseART, un outil de communication qui permet de synchroniser son et image et ce, loin des contraintes de temps et d'espace. Quoi faire avec ce programme informatique? Le défi a été lancé à la formation artistique The National Parcs qui, la semaine prochaine, va livrer le fruit de son expérimentation dans le cadre d'un événement qui se veut éclaté. La chose est baptisé [Ré]Création. Présentée simultanément depuis la Société des arts technologique (SAT) de Montréal mais aussi le Cégep de Gaspé, la proposition scénique, sonore et visuelle, doit mettre à contribution des musciens séparés physiquement par 900 km d'asphaltes. Bien sûr, les sons de la nature, au coeur des créations du groupe, devraient être au rendez-vous, tout comme la finesse des assemblages orchestrées par l'avant-gardiste trio formé de Vincent Letellier — Freeworm, pour les intimes —, Chimwemwe Miller et Ian Cameron.

À voir en vidéo