Matérialiser le superficiel où l'art de faire sortir les accros de Facebook de chez eux

image Tanné de commenter les épisodes de Virginie, de parler de sa passion pour les chats, le Canadien de Montréal ou les p'tites saucisses enroulées dans du bacon avec des êtres désincarnés, par l'entremise de Facebook? L'Olympia de Montréal vient de trouver la solution. À compter du 21 mai, l'établissement de la rue Sainte-Catherine sort en effet de son créneau habituel, le spectacle, pour se lancer dans la matérialisation du rapport social superficiel en tenant entre ses murs des soirées thématiques Facebook. C'est du moins ce qu' annonce aujourd'hui la direction du théâtre. Son idée est simple: faire sortir de chez eux les membres des communautés d'intérêts qui se sont formées dans ce vaste réseau d'échanges et les inviter à un peu de socialisation en chair et os, le temps d'un verre. Les PVTistes — ça, ce sont ceux qui pratiquent le voyage-travail — vont ouvrir le bal. Les fans de la série télévisée Les Invincibles, les mordus de Hockey — ça va faire du monde! — et les fidèles de l'impro doivent par la suite donner corps à cette théâtrale humanisation des rapports sociaux.

À voir en vidéo