Dessiner les nouveaux contours du mécénat

image Ça se passe comme ça dans le cyberespace. La jeune bédéiste Iris tente, l'air de rien, depuis quelques jours, d'esquisser les contours d'un nouveau mécénat, par l'entremise de son carnet web. L'endroit est sympathiquement baptisé Monsieur le blogue. Ce mécénat ne fait plus appel à la masse monétaire d'un seul individu, rencontré dans un salon à l'heure du thé, mais plutôt à une masse de donateurs invités à se délester de leur menue monnaie pour une bonne cause. L'appel a été lancé récemment, accompagné de quelques croquis. L'artiste explique qu'elle veut partir cet automne en France pour travailler pendant quatre mois sur ses planches. Or, ce projet parisien n'est pas gratuit et malgré quelques bourses, la jeune et prolifique souffleuse de bulles a besoin d'un petit coup de pouce, annonce-t-elle, pour compléter son budget. Du coup, elle invite ses fidèles à acquérir un petit assemblage d'histoires de son cru, histoires réunies sous une couverture souple et un titre de circonstance: Occupez-vous des chats, je pars! Cette bédé, pour mécène amateur, est vendue 7$. Iris claironne qu'en vendre 150 serait suffisant. C'est ce qu'on appelle être original et raisonnable en même temps.

À voir en vidéo