Être cycliste (et casqué) au Festival d'été

Photo: Renaud Philippe Archives Le Devoir
Pour la première fois cette année, le casque de vélo fait partie des objets interdits sur le site des Plaines d’Abraham pendant le Festival d'été de Québec.

Pourquoi le casque est-il interdit? Que faut-il déduire de cette mesure? Après avoir interrogé le Festival d'été de Québec sur Twitter la fin de semaine dernière, Le Devoir s’est fait répondre que « tout ce qui peut être utilisé comme objet contondant = interdit ». Contondant?

Il est vrai que plusieurs casques ont une portion plus pointue à l’avant en plastique. « Dites-vous seulement que ce genre de règle est tjrs prise parce que certains comportements l’ont justifié », a ajouté le gestionnaire du compte Twitter.

On nous suggère plutôt de «barrer son casque sur son vélo» à proximité du site. Sinon, il faut le laisser au vestiaire à l’entrée et payer 5 $.

Que penser de la proposition de le barrer avec son vélo? À la Coop Roue-Libre de l’Université Laval, on fait remarquer que cela peut nous départir d’un objet bien encombrant. Par ailleurs, l’organisme offre un stationnement pour vélos gratuit pour la durée du Festival.

Un total de 500 places sont disponibles et, selon l’une des responsables de l’organisme, aucun vol de casque n’a été rapporté cette année. De plus, des bénévoles peuvent aider les cyclistes à faires des réparations mineures sur leur vélo si nécessaire.

Seul hic, le stationnement n’est pas assez connu. Beaucoup de cyclistes ont le réflexe de se diriger sur l’ancien site, à la Place George-V, où ont lieu des travaux au Manège Militaire. Le nouveau stationnement se trouve non loin de là, en face du Parlement.

Chez Vélo-Québec, le vice-président Jean-François Pronovost ne se rappelle pas avoir entendu parler de ce genre d’interdiction dans d’autres événements du même genre. Il trouve l’initiative du Festival d’été « surprenante », mais concède lui aussi qu’un casque est très encombrant pour l’amateur de musique.

«Si on peut le laisser dans un stationnement surveillé par Roue-Libre, dans le fond, c’est la meilleure option.»

À voir en vidéo