​La «vraie» reine du Carnaval de Québec vient du 450

Jacqueline Ouellet est une fidèle du Carnaval de Québec depuis 61 ans.
Photo: Renaud Philippe Le Devoir Jacqueline Ouellet est une fidèle du Carnaval de Québec depuis 61 ans.
La dame s’appelle Jacqueline Ouellet et participe à l’événement depuis la première année. C’était en 1955 et à l’époque, l’effigie se vendait dix sous.

« Le carnaval pour moi c’est grandiose », dit la carnavaleuse de 71 ans. Elle en avait 10 quand ses parents l’ont emmenée au Carnaval pour la première fois. Sa famille, qui comptait 11 enfants, faisait le voyage depuis le Lac-Saint-Jean.

Aujourd’hui, elle réside à Saint-Mathieu-de-Belœil, mais elle est revient à chaque année et ce pour toute la durée de l’événement.

Sur les sites, Mme Ouellet est presque aussi facile à reconnaître que Bonhomme lui-même. Elle arbore fièrement un grand chapeau rouge paré de chacune des effigies du Carnaval depuis 1955.

Si vous la croisez, n’hésitez pas à la complimenter, elle adore ça. « J’ai les compliments de tous les touristes », dit-elle. « On m’a toujours dit que j’avais une tête à chapeau. »

La dame est bénévole depuis 22 ans et l’organisation lui a donné des médailles pour souligner son engagement. Mais elle en veut d’autres. « J’aimerais avoir une médaille à chaque année, je pense que je le mérite étant donné que je suis une grande carnavaleuse. »

Elle aurait voulu être duchesse ou même reine quand elle était jeune. Comme ça n’a pas été possible, elle se reprend maintenant à sa manière. « Si j’avais demeuré à Québec, j’aurais aimé être duchesse. Je suis une personne fonceuse. Quand je veux quelque chose, je l’obtiens. »

À ceux qui trouvent que le Carnaval n’est plus ce qu’il était, elle rétorque que c’est normal et qu’il existe depuis bien longtemps. Quant au prix actuel de l’effigie (15 $), elle le trouve bien raisonnable. « Ce n’est pas beaucoup, ça ne revient même pas à 1 $ par jour ! »