Ça roule pour «l'autoroute des vélos»

Le réaménagement complet du tronçon du boulevard Saint-Laurent entre la rue Bernard et Bellechasse changera totalement le coup d'œil de ce lieu aux allures de no man's land, coincé entre le quartier Rosemont et le Mile End.
Photo: Ville de Montréal Le réaménagement complet du tronçon du boulevard Saint-Laurent entre la rue Bernard et Bellechasse changera totalement le coup d'œil de ce lieu aux allures de no man's land, coincé entre le quartier Rosemont et le Mile End.
L'administration de la ville-centre de Montréal a finalement donné le feu vert mardi au projet d'aménagement de la piste cyclable à chaussée surélevée qui verra le jour sous le viaduc ferroviaire Saint-Laurent, coin Bellechasse. Le gouffre dangereux, truffé de nids-de-poule, fera l'objet d'un lifting complet, pour donner naissance à ce qu'on prévoit devenir l'un des plus importants carrefours cyclistes de la métropole. 

«Notre intention est de faire une vraie autoroute à vélos nord-sud qui partira de Pont-Viau et ira rejoindre le centre-ville, en reliant de façon sécuritaire la piste Clark à celle de Saint-Dominique et à celle qui longe la voie du chemin de fer plus au nord», a soutenu mardi François Croteau, maire de l'arrondissement Rosemont-Petite Patrie.

Le projet était attendu depuis des lustres par les adeptes montréalais de la bicyclette et les piétons qui se faufilaient à leurs risques et périls dans ce tunnel inhospitalier. Le réaménagement complet du tronçon du boulevard Saint-Laurent entre la rue Bernard et Bellechasse changera totalement le coup d'œil de ce lieu aux allures de no man's land, coincé entre le quartier Rosemont et le Mile End.

Cette cure de rajeunissement améliorera, surtout, la sécurité des piétons et des cyclistes qui le traversent chaque jour.

Une des deux voies du boulevard Saint-Laurent en direction nord, entièrement dédiée au transport actif, sera occupée par une chaussée surélevée pour les vélos et un trottoir pour piétons. Des feux de circulation, des plate-bandes fleuries et une série de lampadaires viendront régulariser la circulation dans ce goulot emprunté par plus de 22 000 véhicules par jour. La chaussée surélevée reliera en toute fluidité les pistes cyclables Clark et Saint-Dominique, et celle longeant la voie du CN,  grâce à un premier carrefour giratoire pour vélos.

Hors du viaduc, la piste restera marquée par une bande au sol, plutôt qu'une chaussée séparée, pour favoriser le transport par vélo l'hiver.

«La ville favorise les pistes marquées par des bandes pour faciliter la circulation l'hiver. On aurait aimé une piste en site propre, mais cette formule est plus coûteuse et moins prisée par les grands utilisateurs de vélos qui la trouvent moins propice pour les dépassements», affirme le maire de Rosemont.

On parle donc d'une refonte complète, autant pratique qu'esthétique, pour cette intersection qui a bien piètre mine et qui constitue la voie de passage pour rejoindre la Petite Italie.

La Ville de Montréal avait dû mettre les freins par deux fois au projet, la première pour cause d'aqueduc à réparer, la deuxième, en raison d'une soumission excessive qui, en pleine commission Charbonneau, avait invité les élus municipaux à la plus grande prudence.

Cette troisième fois devrait être la bonne, selon François Croteau, qui s'attend à ce que les vélos roulent sur la nouvelle chaussée fin septembre.

 
12 commentaires
  • Yannick Cornet - Abonné 26 mars 2014 05 h 12

    Virez-les moi tous à la direction des transports, et vite

    J'ai regardé la vidéo sur l'article: incroyable après tant d'années de discussion sur les pistes cyclables que Montréal soit aussi nulle dans son design..

    1) C'est pas une autoroute, c'est un petit raccordement. Une vraie autoroute de vélos, ça va en ligne droite sur des kilometres, avec 'vagues de feux verts' synchronisés à la vitesse des vélos, ponts dédiés pour éviter les plus grandes artères, bref, rien à voir;
    2) Ce petit bout de piste mal foutu, donc, arrive nulle part! Ha bravo. Z'avez pas penser, peut-être, juste de même, continuer avec un vraie piste sur St-Laurent? Ça montre surtout qu'à la "Direction des Transports, Division sécurité et aménagement du réseau artériel" ça roule en char et ça continue de mettre les chars en priorité, comme si en vélo, on aime ça nous les détours d'un bord pis de l'autre;
    3) parlant de détours, c'est quoi l'idée avec le rond point pour vélos au bout de Bellechasse? Encore une idée venue des chars ça non? Vous croyez vraiment que je vais me donner la peine de faire le tour, juste parce que c'est 'cute'?
    4) D'après l'image, ça semble plutôt étroit pour une "autoroute à vélo". À Copenhague, cette largeur là serait dans un sens seulement, et il y aurait une autre piste dans l'autre sens de l'autre côté de la rue (Jugez par vous-même, voici quelques photos de Nørrebrogade http://www.flickr.com/.../3140961.../sets/72157632
    5) 22000 chars sur St laurent, ça fait beaucoup. Pollution atmosphérique, réchauffement, accidents, bruit, .. êtes-vous bien sûr qu'il soit vraiment nécessaire de continuer d'accomoder les voitures sur St-Laurent?

    Bref, étant chercheur, je devrais me contenir, mais je le dis: virez-les moi tous à la direction des transports, et vite.

    Mais bon, "baby steps" comme on dit.

  • Maria Gatti - Inscrite 26 mars 2014 07 h 04

    La Petite Patrie, pas Rosemont!

    Mme Paré, je ne comprends pas pourquoi on persiste à confondre Rosemont et La Petite Patrie, les deux composantes de notre arrondissement. J'habite la Petite-Italie, pas très au nord de la véloroute toujours promise et toujours remise à plus tard. Rosemont est située nettement plus à l'est, la limite n'est pas très précise, mais près de la rue Iberville.

    Une chaussée surélévée sera une amélioration; la traversée du piste un peu plus à l'est sur Christophe-Colomb est peu praticable pour certains cyclistes très jeunes, âgés ou légèrement handicapés. Les pistes doivent être accéssible à tout cycliste, pas uniquement aux sportifs.

  • philippe boisvert - Inscrit 26 mars 2014 09 h 20

    Une autoroute ?

    Je ne vois pas vraiment en quoi l'appellation ''autoroute'' est bonne ici.

    Tout ce que je vois, c'est une classique piste cyclable à deux sens séparée par une simple ligne de peinture en guise de terre-plein et où il y a des virages à 90 degrés et où les lignes droites ne sont longues que de quelques mètres.

    Un endroit avec beaucoup de potentiel mais un projet raté.

  • Isis Gagnon-Grenier - Inscrite 26 mars 2014 09 h 27

    Youpi!

    Merci merci merci merci :)

    Il était effectivement temps!

  • Jurjen Barel - Inscrit 26 mars 2014 09 h 41

    content

    En tant que cyclist, je suis content de lire ces nouvelles! Par contre, je ne pense pas que il reste de la place pour deux voies pour les voitures. Des camions et autobus occupent déjà plus que 50% de l'espace par segment en dessous le viaduc.

    Alternativement, pourquoi pas allonger les pistes cyclables et trottoirs sur Saint-Dominique dans la Petite Patrie en dessous le chemin de fer vers Saint-Dominique dans le Mile End?