Au sujet de l'impact des baisses d'impôt des entreprises

C'est un des principaux messages des Conservateurs: il faut maintenir le taux d'impôt des entreprises au plus bas niveau possible car c'est comme ça qu'on arrive à créer de l'emploi. Depuis leur arrivée au pouvoir, le taux fédéral est passé de 22 % à 16,5 %.

Je ne peux m'empêcher de partager avec vous cet extrait du budget Flaherty de 2010 que le Globe and Mail a repris sur son site tard lundi soir.

En gros, le ministère des Finances tentait d'estimer l'impact «multiplicateur» que peuvent avoir différentes mesures fiscales mises en place par le gouvernement, qu'elles soient destinées aux ménages à faible revenu, qu'elles soient des investissements en infrastructures ou bien des baisses d'impôt.

Bref, écrivait Ottawa, pour chaque mesure fiscale de 1 $ en matière d'infrastructure, il en ressort en théorie 1,50 $ d'activité économique. Même chose pour les mesures touchant les ménages à faible revenu.

Par ailleurs, pour chaque dollar appliqué aux primes d'assurance-emploi, le rendement est de 50 ¢, avait écrit le ministère des Finances dans le budget. Un dollar de baisse d'impôt aux particuliers: 90 ¢.

Une mesure fiscale de 1 $ destinée aux entreprises arrivait au dernier rang, avec un rendement de 20 ¢.
1 commentaire
  • Simard Francis - Inscrit 19 avril 2011 17 h 08

    Analyse pertinente des faits mais...

    Qu'en penseront les conservateurs, vendus au patronat ?
    Ils n'en souffleront mot et les gens pourront se rendormir tranquillement sous la dictature tranquille de ces oligarques.
    Zzzzzzz...
    $$$$$$....