Justin Trudeau, symbole du Canada

Urbania dit avoir eu de la difficulté à trouver un symbole canadien fort pour garnir sa couverture. Finalement, le magazine a choisi Justin Trudeau.
Photo: Urbania Urbania dit avoir eu de la difficulté à trouver un symbole canadien fort pour garnir sa couverture. Finalement, le magazine a choisi Justin Trudeau.
Si vous aviez à illustrer ce qu’est le Canada en une photo, que choisiriez-vous? Le magazine Urbania a fait l’exercice. Surprise (ou non): un gros plan de Justin Trudeau apparaît en une du numéro sur le Canada, qui sera en kiosque le 3 septembre.

La gang d’Urbania dit avoir eu de la difficulté à trouver un symbole canadien fort pour garnir sa couverture. Ils ont pensé à Don Cherry, la tour du CN, la feuille d’érable, le castor, la police montée, Justin Bieber et le Tim Hortons.

«Puis, ça nous est venu, écrit Urbania dans un communiqué. Il y a un homme qui incarne à la fois le lien et la brisure entre le Québec et le Canada: Justin Trudeau. À ce jour, il est peut-être ce qui nous unit le plus au ROC. Nous, Canadiens et Québécois, avons un lien émotif avec Trudeau — qu’on l’aime ou non.»

«Justin est le reflet d’un pan de notre histoire politique. "Fils de", il est par défaut l’incarnation d’un certain Canada: ouvert sur l’autre, mais en rupture avec son Québec. Arrogant. C’est à titre de symbole qu’on l’a choisi. Justin Trudeau, c’est l’héritier. C’est le gars qui parle drôle dans les deux langues. C’est le beau gosse qui fait miroiter le changement à coups de phrases entendues mille fois. C’est le règne de l’image. Alors on s’est amusé avec cette image. On l’a grossie. Pas mal. Quitte à la dénaturer, à la désincarner.»

Il sera intéressant de voir, le 19 octobre, si les électeurs canadiens adhèrent au Canada de Trudeau. Si le Canada de «l’héritier» est aussi celui du Canadien moyen. On verra si le Parti libéral du Canada redevient le «natural governing party» qu’il a été durant la majeure partie du XXe siècle, notamment sous Trudeau père.

À voir en vidéo