​Les requins

New Delhi — Le drame des agriculteurs indiens qui se suicident en avalant du pesticide parce qu’ils n’arrivent plus à rembourser leurs dettes est un phénomène bien documenté.

On évalue à plus de 250 000 le nombre de suicides commis pour cause d’endettement depuis 1995. On sait par ailleurs que la culture indienne ostracise épouvantablement les femmes qui deviennent veuves.  

Ces deux réalités se télescopent dans ce texte du New York Times. Compassion pour ces femmes de l’Andhra Pradesh qui viennent de perdre leur mari? Pas seulement. Le reportage décrit plutôt le harcèlement sans pitié dont sont victimes ces veuves de la part des belles-familles et des créanciers qui sont là, à tourner comme des vautours.