La démocratie démesurée

New Delhi — Comme en nombre la plus grande démocratie du monde n’arrête pas de grandir, les élections générales indiennes se tiendront ce printemps en neuf étapes, plutôt qu’en cinq comme ce fut le cas lors du précédent scrutin de 2009. La Commission électorale en a fait l’annonce aujourd’hui à Delhi — pendant qu’à Québec, m’apprend mon Devoir, Mme Marois s’apprêtait à se rendre chez le lieutenant-gouverneur...

Près de 815 millions d’électeurs sont appelés aux urnes cette année pour élire les 543 députés du Lok Sabha, le parlement indien — cent millions de plus qu’il y a cinq ans. L’électorat indien est plus nombreux que ceux combinés des États-Unis et de l’Union européenne. La démocratie électorale indienne n’est pas grande, elle est démesurée. 

Les élections seront étalées sur neuf journées entre le 7 avril et le 12 mai. Les résultats seront annoncés le 16 mai. L’ensemble du vote se fait par machine électronique depuis le scrutin de 2004, ce qui, comme aux États-Unis, soulève un certain débat sur la fiabilité du processus.

La jeunesse indienne entre  sur le marché électoral en grand nombre. Près du quart des nouveaux électeurs ont 18 et 19 ans.

Même au sein de la jeunesse, le nombre d’électeurs continue cependant d’être anormalement supérieur au nombre d’électrices. Désolant. Il reste que les femmes ont un impact majeur sur les résultats des élections et qu’elles font de plus en plus des choix qui leur sont propres. Le fait qu’elles soient moins nombreuses à être enregistrées sur les listes électorales, explique The Hindu, est compensé par le fait qu’elles leur taux de participation aux élections est exceptionnellement élevé.
1 commentaire
  • Denise Lauzon - Inscrite 5 mars 2014 15 h 32

    L'Inde fait face à de sérieux problèmes

    Plus d'électeurs que d'électrices car trop souvent les femmes enceintes de foetus féminins se font avorter.

    Aussi, même si plus de femmes que d'hommes se présentent aux urnes, très peu sont élues.

    L'Inde est surpeuplée et il faudrait qu'un plan concret de contrôle des naissances soit mis en place. Pensez-y, 100 millions de plus d'électeurs qu'il y a 5 ans. Ce nombre indique clairement que la situation est devenue hors contrôle. Il faut aussi considérer que la majorité des habitants de ce pays vit dans la pauvreté.

    A l'échelle mondiale on fait face à une surpopulation et l'ONU devrait traiter en priorité ce problème. Il y a certes certaines espèces animales qui sont en surpopulation mais il est important de prendre en compte que le pourcentage d'humains en surpopulation nécessitent beaucoup plus de ressources que n'importe qu'elle espèce d'animale.

    Le problème de surpopulation en Inde devrait être un enjeu électoral prioritaire. Cependant, je doute fort que ce sujet ne soit abordé en campagne électorale. L'Inde est un pays aux valeurs religieuses profondes où une politique de contrôle des naissances ne semble pas acceptable.