À Delhi, femmes en péril

Delhi a la sinistre réputation d’être la «capitale indienne du viol». C’est une réputation qui ne se dément pas. Dimanche soir dernier vers 21h30, une jeune étudiante de 23 ans a été violée par sept hommes à bord d’un autobus, alors qu’elle se trouvait avec un ami. Ils sortaient du cinéma. Violée et battue avec une violence innommable – ils étaient les seuls passagers de l’autobus -, elle repose depuis trois jours à l’hôpital dans un état critique, entre la vie et la mort. Pour leur avoir résisté, les agresseurs ont voulu lui «donner une leçon», a raconté le copain à la police - qui a réussi à épingler cinq suspects, dont le chauffeur du véhicule.

Ce viol et la cruauté inouïe avec laquelle il a été commis ont soulevé une vague d’indignation dans la capitale de 18 millions d’habitants. Un débat d’urgence a eu lieu au Parlement où une députée a fondu en larmes en dénonçant l’insécurité et le harcèlement constants que vivent les femmes – dans la rue, au travail, dans le métro…  Se sont multipliés les appels à la castration des violeurs et à la peine de mort.

Pas une semaine qui ne se passe sans que les médias ne relèvent des cas particulièrement sordides d’agression sexuelle. Les statistiques disent qu’une femme est violée en Inde toutes les 22 minutes. Il s’agit régulièrement de viols collectifs. Les victimes trouvent de plus en plus le courage d’aller porter plainte à la police, au risque de se faire dire de l’avoir cherché. Cela n’exclut pas, disent les experts, que le nombre de viols commis à Delhi, comme du reste ailleurs dans le pays, augmente indéniablement.

Pourquoi? L’Inde machiste supporte très mal que la femme vive sa vie, choisisse son mari, entre sur le marché du travail. On l’aime à condition qu’elle obéisse. Il n’en faut pas beaucoup pour que, dans sa bêtise, la conscience masculine considère qu’une femme qui porte le jeans est une putain. Le fait est qu’un nombre stupéfiant de crimes d’honneur continuent d’être commis en Inde.

Se perpétue cette violence sexuelle dans un climat d’impunité. Le violeur est raisonnablement convaincu de pouvoir dormir sur ses deux oreilles. Il fallait entendre, cette semaine, activistes et experts désespérer de la police et des tribunaux. Dans la police, souligne une enquête de la revue Tehelka, le sentiment est très répandu parmi les agents que les femmes qui portent plainte pour viol exagèrent et que les rapports qu’elles dénoncent étaient en fait consensuels.
3 commentaires
  • Stéphanie LeBlanc - Inscrite 19 décembre 2012 12 h 38

    Petitesse

    On ne peut pas dire qu'on aime une femme si on ne l'aime qu'à la condition qu'elle soit soumise, obéissante et effacée. Un homme qui "aime" ainsi n'aime en fait que l'image qu'il souhaite avoir de lui-même, celle d'une être supérieur que la vision d'une femme forte et libre vient contrarier. Un homme qui ne se sent grand qu'à côté d'une femme à genoux est assez petit.

  • Jean Guy Nadeau - Inscrit 20 décembre 2012 09 h 24

    La sagesse des vieilles civilisations

    Ah! la sagesse des vieilles civilisations. Combien de temps on nous a rabâché les oreilles avec ce slogan de plus en plus démenti. Faudrait peut-être parler parfois de la sagesse des jeunes civilisations.

  • Claude Gélinas - Abonné 21 décembre 2012 12 h 04

    Ces hommes craignent comme la peste l'égalité hommes-femmes !

    Je m'explique mal comment ces hommes présumément si pieux, qui ont des mères et des soeurs, semblent avoir tant d'aversions pour les femmes qui veulent sortir de l'asservissement et de la soumission que des siècles de pouvoir machistes les ont enfermés. Ces hommes craignent avant tout l'égalité que revendique les femmes. Ce qui démontre à quel point ils sont faibles. Forts avec les faibles et faibles avec les forts voilà ce qui peut résumer leur attitude machiste. L'Inde malgré son avancement dans plusieurs secteurs n'a pas pris le virage de la modernité. À preuve ces crimes d'honneur commis le plus souvent envers les femmes alors que pour les hommes tout est permis.C'est la politique du deux poids deux mesures !