La pose virale

Il s'agit du mot de la langue anglaise qui connaît la plus flagrante progression.

Tebowing.

En quelques semaines, le terme est devenu à ce point populaire que le Global Language Monitor l'a officiellement reconnu lundi.

Il y a d'abord eu le planking, une pratique bizarre consistant à se faire photographier faisant la planche dans un environnement incongru. Le phénomène s'est répandu à vitesse grand V dans les internets.

Puis, fin octobre, après une spectaculaire remontée de fin de match, le quart-arrière des Broncos de Denver Tim Tebow, un jeune homme très croyant, a posé un genou au sol et mis sa main sur son front, tête basse, pour prier. Il répète d'ailleurs fréquemment le geste, avant, pendant et après les joutes.

Et bien du monde s'est mis à l'imiter. Tebow ne présente pas des statistiques époustouflantes, même qu'il est un quart plutôt moyen à l'échelle de la NFL, mais il fait énormément jaser, surtout que les Broncos en sont maintenant rendus à six victoires consécutives.

À voir en vidéo