La chanson qui porte bonheur

Plusieurs se demandent d'où vient cette habitude de remplacer l'hymne national américain par God Bless America avant certains matchs des Flyers au Wachovia Center de Philadelphie. Toute l'explication dans ma chronique de jeudi. En attendant, voici Kate Smith dans toute sa splendeur, le 16 mai 1976, au quatrième match de la finale de la coupe Stanley. Faisant fi de la chanteuse et de la chanson porte-bonheur, le Canadien l'avait emporté 5-3 pour balayer la série et mettre la main sur sa 19e coupe. Dans la vidéo du bas, la formule actuelle, un duo virtuel avec la chanteuse Lauren Hart.