L'aigle qui volait bas

Calgary 1988, c'est aussi, bien entendu, le Britannique Eddie «The Eagle» Edwards. Sans doute le pire sauteur à ski de l'histoire olympique, Edwards a terminé au dernier rang des deux épreuves auxquelles il a pris part, atrocement loin derrière... l'avant-dernier concurrent (il est désigné dans ce classement sous son véritable nom, Michael Edwards). Cela ne l'a pas empêché, au contraire, de devenir immensément populaire. Sa présence n'a cependant pas plu à plusieurs de ses adversaires, qui lui ont reproché de ridiculiser la discipline. Peu après les Jeux, les critères d'admission au saut à ski olympique ont été resserrés afin d'éviter qu'un autre athlète téméraire n'imite Edwards et ne se mette lui-même en danger dans ce sport où la moindre erreur peut avoir de sérieuses conséquences. Aujourd'hui âgé de 46 ans, Edwards vit à North Woodchester, dans l'ouest de l'Angleterre. Il est marié et père de deux enfants et il exerce le métier de plâtrier. Il fait aussi de fréquentes interventions dans les médias et donne des conférences de motivation.