Après le départ de Francine Pelletier…

«Pourquoi les idées reprises par la chroniqueuse seraient-elles à ce point problématiques dans Le Devoir, mais reprises et vues comme faisant partie d’un débat nécessaire, dans le très sérieux et rigoureux Globe and Mail de Toronto ?»
Olivier Zuida Le Devoir «Pourquoi les idées reprises par la chroniqueuse seraient-elles à ce point problématiques dans Le Devoir, mais reprises et vues comme faisant partie d’un débat nécessaire, dans le très sérieux et rigoureux Globe and Mail de Toronto ?»

Ayant pris connaissance dans les pages du Devoir des adieux de Francine Pelletier ainsi que de la lettre d’admonestation publiée par la rédactrice en chef, Marie-Andrée Chouinard, nous nous permettons ici de faire part de notre profonde inquiétude quant à la façon dont, en ces temps de pandémie, Le Devoir semble faire fi des principes d’un sain débat démocratique.

Nous souhaiterions vivement comprendre ce qui a motivé la direction à agir de la sorte, en clouant au pilori une collaboratrice dont les chroniques étaient appréciées et reconnues comme telles par de très nombreux lecteurs et lectrices depuis neuf ans.

La crise sanitaire inédite dans laquelle le Québec est plongé depuis maintenant deux ans a conféré aux grands médias d’information un rôle vital quant à la compréhension éclairée des grands enjeux que posaient les mesures sanitaires prises par le gouvernement. Ne serait-ce que pour faire contrepoids à la restriction des libertés individuelles et collectives que trop souvent elles entraînent ! Et nous pensions que Le Devoir jouerait nécessairement un rôle de premier plan à ce chapitre, favorisant par tous les moyens l’expression de points de vue diversifiés et pouvant éventuellement contredire les discours gouvernementaux dominants. N’est-ce pas là d’ailleurs le propre même de la démocratie : favoriser dans la liberté et le débat respectueux le choc d’idées contraires, de manière que tout un chacun puisse se faire une idée juste et trancher en connaissance de cause ?

Or c’est ce que nous ne comprenons pas : qu’est-ce qui, dans ce qu’a écrit ce jour-là Francine Pelletier, fait véritablement problème pour Le Devoir ?

N’était-elle pas une chroniqueuse chevronnée et respectée, et n’a-t-elle pas fait ici que résumer le texte du neuropsychiatre Norman Doidge publié plus tôt dans la section « Opinion » du Globe and Mail ?

Pourquoi les idées reprises par la chroniqueuse seraient-elles à ce point problématiques dans Le Devoir, mais reprises et vues comme faisant partie d’un débat nécessaire dans le très sérieux et rigoureux Globe and Mail de Toronto ?

Que Francine Pelletier ait pu — sur un sujet hautement controversé et dans le cadre d’une courte chronique hebdomadaire — commettre une possible erreur factuelle ou encore certaines maladresses, soit. Mais après ? Y a-t-il là suffisamment matière à procès pour que l’on en vienne à envenimer la situation en jouant aux implacables donneurs de leçons et que Francine Pelletier n’ait plus eu — semble-t-il — que le choix de donner sa démission ?

Au-delà même d’un rectificatif que la chroniqueuse aurait pu ajouter à sa chronique suivante, Le Devoir n’avait-il pas justement toute la latitude pour, plutôt que de démoniser sa chroniqueuse, ouvrir le débat à ce propos et faire connaître des points de vue différents qui auraient avantageusement contrebalancé les informations données par Francine Pelletier ? N’est-ce pas ainsi, dans une société démocratique et dans un quotidien qui veut en refléter les principes, que l’on fait avancer le débat, que la vérité se cherche à plusieurs et qu’on s’en approche un peu plus ?

En cette période si difficile que nous traversons et où les tentations autoritaires se multiplient un peu partout, il nous apparaît important que vous sachiez — nous qui allons bien souvent puiser nos informations dans les pages du Devoir — que nous sommes préoccupés par ce qui s’est passé. Car s’arranger pour faire taire dans vos pages une voix originale et qui au fil des années avait fait largement ses preuves et était appréciée par beaucoup pour ses questionnements vivifiants, cela nous apparaît de bien mauvais augure pour la vie démocratique et médiatique du Québec.

*Signataires :

 

Alain Denault
 

Ninâ Machouf 
 

Richard Desjardins

 

Louise Harel

 

Amir Khadir

 

Louise Vandelac

 

Paul Cliche

 

Rachad Antonius

 

Pierre Mouterde

 

André Frappier

 

Christian Loupret

 

Viviane Salette

 

Jonathan Durand Folco

 

Bernard Rioux

 

Raphaël Canet

 

Jean Sylvestre

 

Nathalie Côté

 

Sibel Ataogul

 

René Charest

 

André Vincent

 

Jacques Pelletier

 

Jean-Claude Ravet

 

Susan Caldwell

 

Jean-Yves Bernard

 

Catherine Pappas

 

Ronald Cameron

 

Yvon Rivard

 

Ricardo Peñafiel

 

Marie-Christine Doran

 

Michel Lacroix

 

Dan Furukawa Marques

 

Chantal Beaudry

 

Isabel Orellana

 

Donald Cuccioletta

 

Roger Rashi

 

Josée Chevalier

 

Yves Carrier

 

Richard Fidler

 

Robert Deschambault

 

François Saillant

 

Luc Martineau

 

Dominique Beaulieu

 

Flavie Achard

 

Florence Thomas

 

Laure Frappier-Lapointe

 

Michèle Bonmati

 

Christian Montmarquette

 

Sylvain Caron

 

Serge Bruneau

 

Martine Chatelain

 

Pierre Beaudet

 

Sylvain Lacroix

 

Marie-Ève Mathieu

 

André Huot

 

Guillaume Tremblay-Boily

 

Marie Blais

 

Marie-Eve Rancourt

 

William Demers

 

Benoit Renaud

 

Louis Rousseau

 

Jeanne Renault

 

Louise Trencia

 

Lise Couture

 

Nicole Boucher

 

Marie-Hélène Bonin

 

Yalda Machouf Khadir

 

Claude Simard

 

Victor H. Ramos

 

Sophie Thiébaut

 

Florence Bourdeau

 

Étienne van Steenberghe

 

Marie-Josée Béliveau

 

Marie-Jacques Samson

 

Estelle Grandbois-Bernard

 

J.-Claude St-Onge

 

Alain Savard

 

Jean-Yves Jeannette.

 

Ginette Richard

 

Marcelle Dubé

 

Pierre Bacon

 

Raymond Legault

 

Charlotte Thibault

 

W. Stuart Edwards

 

Marie-Andrée Painchaud-Mathieu

 

Olivier D. Asselin

 

Emilia Castro

 

Winnie Frohn

 

Jonathan Vallée-Payette

 

Isabelle Renaud

 

Étienne Guérette

 

Georges Leroux

 

Thioro Gueye

 

Lise-Anne Rhéaume

 

Camille-Amélie Koziej Léves

 

Marie Grandbois

 

Robert Taillon

 

Blanche Paradis

 

Jules Michaud

 

David Murray

 

Christiane Pepin

 

France Maynard

 

Normand Gagnon

 

Normand Beaudet

 

Marc Bonhomme

 

Jean Cloutier

 

Christophe Jbeili

 

Jocelyne Lavoie

 

Guy Geoffrey

 

Marie Leclerc

 

David Gutnick

 

Loreen Pindera

 

Jean-Pierre Tellier

 

Gilberte Boucher

 

Kevin Skerrett

 

Jovanka Ivic

 

Louis-François Naud

 

Eric Forget

 

Karine Dubois

 

Johanne Saulnier

 

François Tanguay

 

Annie Jean

 

Pierre Villepelet

 

Samuel Herzog

 

Richard Poulin

 

Julian Sher

 

Lisa Fitterman

 

Dorothy Hénaut

 

Marc-André Cyr

 

Claude Vaillancourt

 

Amira Bouacida

 

Stéphane Lessard

 

Yanick Létourneau

 

Cécilia Agnes Keita

 

Hassan Guillet

 

Nathalie Groulx

 

Charlotte Bonmati-Mullins

 

Sébastien Bouchard

 

Leslie Dabit

 

Marielle Cauchy

 

Jocelyne Delage

 

Lise Vaillancourt

 

Anne-Marie Sicotte

 

Alain Picard

 

John Bradley

 

Lucie Pelletier

 

Patrick Provost

 

Asmaa Ibnouzahir

 

Véronique Lalande

 

Carole Fréchette

 

Marie Lauzon

 

Richard Dumas

 

Anne Émond

 

Podz

 

Anne-Laure Salsé

 

Jacques T Godbout

 

Lucienne Losier

 

André Leclerc

 

Pascale Merlet

À voir en vidéo