Perte majeure pour le patrimoine religieux

Durant toute la journée d'hier, les pompiers ont lutté pour contenir l'incendie qui a ravagé la basilique-cathédrale Sainte-Cécile de Valleyfield.
Photo: Jacques Nadeau Durant toute la journée d'hier, les pompiers ont lutté pour contenir l'incendie qui a ravagé la basilique-cathédrale Sainte-Cécile de Valleyfield.

Durant toute la journée d'hier, les pompiers ont lutté pour contenir l'incendie qui a ravagé la basilique-cathédrale Sainte-Cécile de Valleyfield.

Avec l'aide de nombreux bénévoles, ils sont parvenus à sauver une partie du patrimoine de l'édifice, dont une collection unique de 400 bibles ainsi que plusieurs statues et accessoires sacerdotaux. Les vitraux ont été les plus touchés, mais hier soir, l'édifice restait debout. Le toit menaçant à tout moment de s'effondrer, les pompiers n'ont fait que de brèves entrées dans la cathédrale. On ne peut donc pas encore évaluer l'ampleur des dégâts survenus à l'intérieur, mais il s'agit d'une perte majeure pour le patrimoine religieux canadien. L'édifice avait déjà brûlé en 1933. De nombreux habitants ont assisté impuissants à ce triste spectacle.