Incident diplomatique au Mondial de hockey: l’IIHF appuie le Bélarus

Lundi, le drapeau du Bélarus au côté des drapeaux des 16 nations représentées au Mondial de Riga, a été remplacé par le drapeau adopté par les opposants du régime du président biélorusse, Alexander Loukachenko.
Photo: Gints Ivuskans Agence France-Presse Lundi, le drapeau du Bélarus au côté des drapeaux des 16 nations représentées au Mondial de Riga, a été remplacé par le drapeau adopté par les opposants du régime du président biélorusse, Alexander Loukachenko.

En plein incident diplomatique au Championnat du monde, en Lettonie, au sujet d’un drapeau, la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) a donné son appui au Bélarus, qui se retrouve sous une énorme pression internationale après que le pays eut obligé un gros porteur transportant un journaliste membre de l’opposition à se poser à Minsk.

L’IIHF, basée à Zurich, a demandé mardi au maire de la capitale lettone, Riga, de retirer « de toute urgence » les drapeaux de la fédération en guise de protestation contre ce qu’elle a qualifié de geste politique.

Lundi, le drapeau du Bélarus au côté des drapeaux des 16 nations représentées au Mondial de Riga, a été remplacé par le drapeau adopté par les opposants du régime du président biélorusse, Alexander Loukachenko.

Les autorités lettones ont changé les drapeaux en guise de soutien à la fureur internationale qui a suivi le détournement du vol commercial reliant la Grèce à la Lituanie, dimanche, afin que ce journaliste soit arrêté.

« Nous sommes une organisation sportive apolitique », a rappelé l’IIHF, qui avait à contrecœur retiré au Bélarus son rôle de co-organisateur du Mondial en janvier, après que des commanditaires eurent menacé de retirer leurs billes.

Loukachenko est demeuré en poste depuis août dernier, malgré de nombreuses manifestations après qu’il eut prétendu remporter une élection présidentielle très contestée.

Les dirigeants de l’Union européenne ont décrit l’incident de dimanche comme un piratage et ont urgé les compagnies aériennes membres de l’union d’éviter l’espace aérien du Bélarus.

Le Bélarus et la Lettonie ont expulsé les diplomates de l’autre nation en conséquence de l’incident des drapeaux.

Par communiqué, l’IIHF a déclaré que l’équipe nationale de hockey du Bélarus n’a pas de lien avec le gouvernement en place.

« Les joueurs ont été accueillis en Lettonie à titre d’invités et ne devraient pas voir leur drapeau retiré sans leur consentement de l’espace public réservé aux 16 pays participants », a indiqué la fédération.

Ce Mondial masculin est l’un des derniers événements de la présidence de 27 ans de René Fasel, supporter de longue date du Bélarus et de la Russie.

La visite de Fasel au Bélarus en janvier, au cours de laquelle il a fait l’accolade à Loukachenko, a été vivement critiquée par les groupes d’opposition.

À voir en vidéo