Quoi surveiller aujourd’hui ?

  • L’abolition des commissions scolaires à l’étude

    L’abolition des commissions scolaires à l’étude

    L’étude du projet de loi 40 sur les commissions scolaires reprend ce matin à l’Assemblée nationale. Le texte présenté par le ministre Jean-François Roberge signe la fin des commissions scolaires telles qu’on les connaît (élections scolaires comprises du côté francophone), pour les remplacer par des centres de services centralisés.

     

    Le projet est loin de récolter l’unanimité : en décembre dernier, plusieurs comités de parents ont demandé un temps d’arrêt au ministre pour réfléchir aux conséquences de la réforme, qui prévoit de modifier plus de 300 articles de loi. Les syndicats du milieu scolaire avaient dénoncé dès l’automne dernier un texte « méprisant à l’endroit des profs », à qui il retire le choix de leur approche pédagogique, en plus d’accentuer les inégalités entre les écoles riches et pauvres.

  • Les syndicats et le ministre des Finances discutent

    Les syndicats et le ministre des Finances discutent

    Les dirigeants de plusieurs grands syndicats du Québec rencontreront cet après-midi le ministre québécois des Finances pour parler budget. À moins d’une surprise de taille, on discutera de la gestion des surplus et, surtout, des demandes salariales de la fonction publique québécoise.

     

    Le ministre Eric Girard a lancé vendredi dernier ses consultations en prévision du prochain budget du gouvernement Legault. Il devrait être déposé d’ici la fin mars, si la tendance se maintient.

  • Les chefs militaires de l’OTAN se réunissent

    Les chefs militaires de l’OTAN se réunissent

    Les dirigeants militaires de l’Alliance atlantique se donnent rendez-vous jusqu’à demain à Bruxelles. Et, au contraire de la rencontre du mois dernier, celle-ci devrait plutôt être à teneur stratégique.

     

    La situation en Iran et en Irak, où la tension est vive depuis l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani, sera sans doute au menu. À la suite de l’attaque menée par Washington le 3 janvier, les élus irakiens ont demandé le départ des troupes américaines postées dans le pays, ce qui remet en cause la présence des alliés de Washington sur le terrain. L’attitude à adopter vis-à-vis de l’Iran, qui a admis avoir abattu par erreur le vol PS752 cette fin de semaine, devrait aussi faire l’objet de discussions.

     

    Washington a d’ailleurs annoncé hier son intention de réduire sa présence militaire en Afrique, où quelque 7000 soldats sont présents en appui à des missions antidjihadistes.

  • Les Vénézuéliens pro et anti-Maduro manifestent

    Les Vénézuéliens pro et anti-Maduro manifestent

    La session parlementaire prend son envol ce matin au Venezuela, où le chef de file de l’opposition à Nicolás Maduro, Juan Guaidó, a été reconduit dans la tourmente à son poste de président du Parlement. Pour souligner l’occasion, chaque camp a annoncé la tenue d’une marche dans les rues de la capitale, Caracas.

     

    La situation est au point mort dans la lutte de pouvoir opposant les deux politiciens. Le gouvernement de Nicolás Maduro continue d’imposer sa loi en contrôlant la quasi-totalité des institutions du pays, dont le système de justice. De son côté, Juan Guaidó appelle encore régulièrement ses compatriotes à manifester, mais ses appels trouvent de moins en moins d’écho.