Les lauréats 2019 des prix Habitat Design

Le Devoir Collaboration spéciale
Symphonia Pop, L’Île-des-Sœurs
WAD Symphonia Pop, L’Île-des-Sœurs

Ce texte fait partie du cahier spécial Les grands batisseurs

C’est le 23 octobre dernier qu’ont été dévoilés les lauréats des prix Habitat Design 2019. Ces prix, remis chaque année, célèbrent le talent et la créativité des artisans du secteur de la construction résidentielle.

a vingtaine de prix attribués cette année soulignent chacun à leur manière l’excellence des gens du milieu et la vitalité du monde de la construction de résidences neuves dans la région métropolitaine de Montréal. Le concours vise à mettre en avant le design d’intérieur de qualité. Il se distingue par une approche multidisciplinaire.

La remise des prix Habitat Design à l’automne plutôt qu’au printemps a permis de décerner un prix d’aménagement paysager. « En effet, lorsque les prix étaient remis en juin, il était impossible pour les jurys de visiter les aménagements puisque ces derniers étaient encore en chantier », explique Andrée Peltier, relationniste pour l’événement.

Pour une seconde année, le prix Défi Val-Mar en architecture de paysage est décerné en collaboration avec l’Association des architectes paysagistes du Québec. C’est Jocelyn Lussier, de Topia, Architecture de paysage, qui a reçu le prix dans la catégorie des résidences unifamiliales. Dans la catégorie multifamiliale, Karine Durocher, de Vert Cube, Architectes paysagistes, a remporté les honneurs. Les deux firmes avaient soumis des réalisations originales et innovantes d’aménagement piscinier et d’espaces verts.

Le Grand Prix du jury dans la catégorie Bureau des ventes est allé à Symphonia Pop (L'Île-des-Sœurs–Verdun) de la Corporation Westcliff, dont l’aménagement a été confié au designer Alain Desgagné. Le même projet a aussi remporté le Prix du jury dans la catégorie Unité modèle de 350 000 $ à 750 000 $. Dans cette même catégorie, mais pour des résidences de moins de 350 000 $, c’est TAK Village (Rosemont–La Petite-Patrie) de DevMcGill et de la designer Ysabel Gauvreau qui l’a emporté, et pour les résidences de plus de 750 000 $, la grande gagnante est Maisons Amelia (Bois-Franc–Saint-Laurent) du Groupe Montclair.

Une nouveauté cette année : les prix Créativité en design industriel. Dorénavant, ce concours permettra aux talents québécois, expérimentés ou non, de démontrer tout leur potentiel créatif en proposant des projets qui touchent au domaine résidentiel. Dans la catégorie Mise en marché, c’est la chaise Margot de Jonathan Côté qui l’a remporté, ainsi que le prototype Table 01 de Manuel Léveillé pour le produit en cours de développement.

Le prix Avant-garde Design Web a été remis pour sa part à 1500montreal.ca, qui s’est fait remarquer pour l’excellence de son site Web, tant pour l’ergonomie et la richesse du contenu informatif que pour la qualité visuelle, et ce, en incluant les rendus 3D ou les photographies. Mathilde Rousseau, du Cégep de Trois-Rivières, est la gagnante du Prix de la relève en design. Ce prix permet aux firmes de design de repérer les jeunes talents. Les candidatures sont proposées par des professeurs convaincus des talents d’un élève prometteur.

Aux prix décernés par le jury s’ajoute l’une des récompenses les plus prisées par les participants : le Choix du public pour une unité modèle aménagée. Parmi les 14 finalistes, c’est le Solstice Montréal (centre-ville–Ville-Marie) du Consortium QMD Ménard qui a conquis l’amour du public.

Promouvoir les approches multidisciplinaires

« L’objectif, avec la mise sur pied des prix Habitat Design, est de promouvoir des approches multidisciplinaires réunissant les différents professionnels de l’architecture et du design ainsi que les acteurs de l’industrie de la construction résidentielle dès le début du projet afin que, de leur collaboration, naissent des réalisations toujours plus intéressantes », a déclaré Claude Paquin, éditeur du magazine FORMES, un des commanditaires de l’événement.

Les jurys des prix Habitat Design étaient composés, pour le volet Unité modèle aménagée, de designers d’intérieur membres de l’Association professionnelle des designers d’intérieur du Québec, soit Michèle Lalumière, Marco Brissette, Lyne Côté, Mara Costachescu et Anca Titei. Pour ce qui est du volet Bureau des ventes, le jury était composé de l’architecte Philippe Lupien, du designer graphique Shawn Bedford, du designer industriel Michel Dallaire, du designer d’intérieur Maxime Partouche et de l’architecte paysagiste Tracey Hesse. « Nous sommes heureux d’avoir pu contribuer à ce concours en faisant participer nos membres dans la composition du jury et en collaborant à la mise en place des catégories et des critères de sélection », a dit Marie-Christine Dubé, présidente de l’APDIQ.