Repenser le golf, au coeur de la métropole

En 2019, le Centre d’expertise sur la <span id=construction en bois (Cecobois) a décerné à Golf Exécutif Montréal le prix d’excellence pour la catégorie des projets commerciaux de moins de 1000 mètres." height="530" width="828" class="img-responsive">
Photo: Stéphane Brügger En 2019, le Centre d’expertise sur la construction en bois (Cecobois) a décerné à Golf Exécutif Montréal le prix d’excellence pour la catégorie des projets commerciaux de moins de 1000 mètres.

Ce texte fait partie du cahier spécial Le golf autrement

Alors que certains clubs de golf peinent à trouver des membres et que d’autres se voient contraints de fermer leur vert, d’autres choisissent d’innover et de repenser, et même de réinventer, la façon dont le golf se joue aujourd’hui. Avec son club-house maintes fois primé à l’international et ses efforts pour prioriser son impact positif sur l’environnement, le Golf Exécutif Montréal espère changer la façon avec laquelle on vit le sport, du terrain d’entraînement au repas qui viendra conclure la partie.

Jessica Emond, fille du propriétaire Pierre Emond, a appris à jouer au golf dès l’enfance. Toujours fascinée par le sport, elle s’est également largement impliquée dans tous les aspects du projet de ce nouveau golf. « J’ai terminé l’université en 2015 et je suis arrivée juste au bon moment pour me joindre à l’équipe afin de continuer la phase de conception, le brassage d’idées et les rencontres avec les professionnels pour réaliser ce nouveau club de golf. Petit à petit, mon père m’a laissée prendre de plus en plus de place dans le processus décisionnel », se souvient-elle. C’était donc le début d’un duo père-fille, qui ont tablé ensemble sur ce grand projet qui se distingue, entre autres choses, par un club-house marqué par la haute technologie, la lumière naturelle et le talent de créateurs québécois.

 « Mon père avait une vision très claire et il a voulu faire quelque chose d’innovant, du jamais vu encore dans le monde du golf, raconte Jessica Emond. Comme entrepreneur et inventeur, il a toujours l’habitude de faire les choses différemment, pour qu’elles sortent de l’ordinaire. Il n’avait pas peur de suggérer des choses qui semblaient impossibles à première vue. Il nous a encouragés à sortir des sentiers battus et à faire quelque chose d’extraordinaire, pas juste d’ordinaire. » On a fait des entrevues avec plusieurs firmes d’architectes avant de trouver celle qui serait la mieux placée pour donner vie à notre vision. » Le choix s’est finalement arrêté sur la firme d’architecture A49. « Nous n’étions pas qu’un client comme les autres, assure-t-elle. Nous avions une idée et une vision très précises du produit et du processus de création. Ils ont été très attentifs à nos besoins et à notre vision. »

Des choix gagnants

Le Golf Exécutif Montréal a trouvé sa place dans le prestigieux palmarès du magazine d’architecture et design intérieur Dezeen qui recensait les 10 meilleurs stades et centres sportifs de 2018. Il s’est positionné à égalité avec le Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta, où a eu lieu le Superbowl 2019, le stade Luzhniki, hôte des parties d’ouverture et de fermeture de la Coupe du monde de la FIFA 2018 et le stade des Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud. « Cela démontre qu’en pensant différemment, il est possible de se démarquer et d’accomplir de grandes choses. Nous en sommes très fiers », dit Jessica Emond.

Le club de golf situé à quelques minutes de la métropole de Montréal a également été décrit comme étant « un des plus beaux — sinon le plus beau — chalets de golf au monde » par Lost At E Minor, une publication australienne centrée sur la pop culture qui rassemble ce qui se fait de mieux sur la planète dans le domaine des arts, du design, de la musique et de la mode.

Faire un parcours de neuf trous à quelques minutes du centre-ville, déguster une cuisine 100 % à base de végétaux et se détendre dans un des plus beaux club-houses jamais conçus. Bienvenue au Golf Exécutif Montréal.

Plusieurs autres publications ont aussi cité le projet, dont le magazine de luxe Robb Report, qui décrivait le projet Golf Exécutif Montréal comme étant à la fois différent et visuellement impressionnant en faisant surtout référence à la toiture du bâtiment et à son prolongement en porte-à-faux ainsi qu’aux contrastes de lumière et d’obscurité qui caractérisent le club-house. « C’est le genre d’endroit qui va au-delà du décorum et des conventions bien établies de ce sport, délogeant au passage quelques stéréotypes (et somnifères) », conclut le magazine.

Réinventer le club-house

C’est habituellement à la fin du parcours, au 18e trou, que l’on retrouve le club-house. Pour Golf Exécutif Montréal, il a été crucial que celui-ci soit construit au champ d’entraînement et qu’il devienne ainsi partie intégrante de l’ambiance intérieure du bâtiment. « On avait pour but de maximiser la saison du golf, précise Jessica Emond. Pour y arriver, le premier obstacle était la pluie. Alors, en décidant de prolonger le toit du club-house vers le champ de pratique, on a atteint cet objectif. Nous voulions aussi offrir aux gens qui se détendent à l’intérieur la possibilité de faire partie de l’action du golf en même temps. Ceux-ci peuvent donc regarder ceux qui jouent virtuellement à l’intérieur sur les simulateurs, ou encore ceux qui frappent à quelques mètres d’eux, sur le champ de pratique. »

Photo: Stéphane Brügger

Devant les immenses murs vitrés qui cadrent magnifiquement cette vue sur ce champs de pratique et la nature environnante, le noir est très présent dans la construction et l’aménagement du club-house : « Mon père et moi adorons le noir, c’est neutre, c’est classique, c’est intemporel. » Puis, à l’intérieur comme à l’extérieur, c’est le bois qui partage la vedette avec le noir. « Les architectes de A49 et l’équipe de Nordic Structure ont travaillé avec nous pour voir comment il serait possible de choisir un toit en porte-à-faux et de préserver l’équilibre et l’esthétique du bâtiment. C’est du bois d’ici, de la région de Chibougamau plus précisément. Et ce désir d’acheter local s’est décliné partout par la suite », puisque matériaux, meubles et éléments du décor proviennent également majoritairement de fournisseurs québécois.

Un club-house qui séduit les jurys

En 2019, le Centre d’expertise sur la construction en bois (Cecobois), dont le gala récompense des projets innovateurs au Québec avec une utilisation prédominante de bois dans les processus de construction et de finition, a décerné à Golf Exécutif Montréal le prix d’excellence pour la catégorie des projets commerciaux de moins de 1000 mètres carrés ainsi qu’une mention honorifique dans la catégorie spéciale « Détails architecturaux favorisant la durabilité ». « Par cette mention, ils reconnaissent que nous avons accordé beaucoup d’importance à la notion de construction écologique tout au long de notre processus d’idéation et de construction », précise Mme Emond. Le magazine prestigieux Intérieurs, qui a créé la série Le Grand Prix du Design, a aussi remis au Golf Exécutif Montréal le Grand Prix dans la catégorie « Centres de bien-être, d’entraînement et récréatif » lors de son plus récent gala.