Le cinéaste Jean Beaudin est décédé

Jeau Beaudin était connu aussi bien pour ses talents de réalisateur que de scénariste, de monteur et de producteur.
Photo: Annik MH de Carufel Archives Le Devoir Jeau Beaudin était connu aussi bien pour ses talents de réalisateur que de scénariste, de monteur et de producteur.

L’un des monuments du cinéma et de la télévision d’ici, le réalisateur et scénariste Jean Beaudin, est décédé samedi à l’âge de 80 ans.

La nouvelle a été confirmée mardi par l’Agence Omada.

Né à Montréal en 1939, Jean Beaudin a d’abord étudié à l’École des Beaux Arts de Montréal et a poursuivi des études en photographie à Zurich.

Entré à l’Office national du film en 1964, il produit ses premiers longs métrages — Stop et Le Diable est parmi nous, qui n’obtiennent aucun succès — ainsi que des courts et moyens métrages dans les années 1970.

C’est en 1977 qu’il signe la première grande œuvre qui le fera remarquer, J. A. Martin photographe, pour laquelle il obtient à Cannes le Prix du jury œcuménique et qui vaudra à Monique Mercure le prix de la meilleure interprétation féminine.

Tout comme ce premier succès, plusieurs autres films subséquents lui vaudront la réputation d’être l’un des cinéastes les plus importants dans la transmission de l’imagerie de la culture et de la littérature québécoises.

Ce sera notamment le cas du long métrage Cordélia (1980) et d’une série de films inspirés de la littérature québécoise, notamment Mario, Le Matou, Being at home with Claude.

La mise en feuilleton du Matou pour la télévision le mènera à faire une autre retransmission culturelle pour le petit écran et avec un grand succès, avec Les Filles de Caleb (1990-91), qui a remporté 14 prix Gémeaux et qui a trouvé preneur dans 25 pays.

Il est également le réalisateur des séries télévisées Shehaweh et Ces enfants d’ailleurs, pour ne nommer que ceux-là.

Sa carrière est marquée par l’obtention de 19 prix Gémeaux et cinq prix Génie.

Il a été fait Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2016, a reçu le Prix du Gouverneur Général pour les arts du spectacle en 2017 et L’Ordre de Montréal en 2019.