La parole est à vous

Le Devoir a discuté avec des citoyens de la circonscription d’Ungava d’enjeux électoraux qui leur tiennent à cœur. Propos recueillis par Marie-Michèle Sioui.

Robert Kanatewat, résident de Chisasibi : « Je ne connais pas les candidats. Il n’y a pas de candidats cris, pas de candidats autochtones. Si c’était le cas, je serais probablement plus intéressé, plus favorable. »

Photo: Guillaume Levasseur Le Devoir

André Naud, propriétaire d’une maison pour retraités autonomes à Chibougama : « [La faible participation électorale s’explique par] l’immensité du territoire ! Le candidat, tant au fédéral qu’au provincial, il ne réussit pas à faire tout le tour. Alors les gens, ils ne savent pas c’est qui. »
 

Consultez la suite du dossier