Rex Tillerson dément les rumeurs de son départ avec véhémence

Bruxelles — Le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, en visite au siège de l’OTAN à Bruxelles mercredi, a démenti, visiblement excédé, les rumeurs selon lesquelles la Maison-Blanche est en train de le pousser à démissionner. Des rumeurs persistantes sur les relations tendues entre Tillerson et le président Donald Trump ont réémergé la semaine passée, des médias américains rapportant, selon des sources anonymes, que le chef de la diplomatie américaine partirait dans les semaines à venir. Rex Tillerson avait déjà écarté ces rumeurs d’un revers de la main, mais elles l’ont poursuivi jusqu’en Europe, lors d’une tournée au cours de laquelle il devait s’entretenir avec l’UE, l’OTAN et les dirigeants de l’OSCE. Donald Trump avait nommé à la tête de la diplomatie américaine cet ancien pilier du secteur pétrolier de 65 ans en avril, sur les recommandations de Condoleezza Rice et Bob Gates, anciens secrétaire d’État et secrétaire à la Défense républicains.