Turquie: la directrice d’AI en liberté conditionnelle

Photo: Bernardo Montoya Agence France-Presse

Istanbul — Un tribunal d’Istanbul a ordonné mercredi soir la libération conditionnelle pour huit militants des droits de la personne, dont Idil Eser, directrice d’Amnesty International en Turquie, ainsi qu’un ressortissant allemand et un suédois. Le tribunal a en revanche demandé le maintien en détention de Taner Kiliç, président d’Amnesty International en Turquie. Les accusés sont poursuivis pour activités « terroristes » dans ce procès qui suscite l’inquiétude de la communauté internationale et a tendu les rapports déjà crispés entre la Turquie et l’Allemagne.