Les Vénézuéliens votent dans le calme

Caracas — Les Vénézuéliens votaient dimanche dans le calme mais sans grand enthousiasme pour élire leurs gouverneurs régionaux, un scrutin test pour le gouvernement et l’opposition, qui mesurent leurs forces après des mois de manifestations violentes. De nombreux bureaux de vote restaient ouverts bien après l’heure de fermeture officielle, soit 18 h (heure locale), selon les consignes du Conseil national électoral (CNE). La participation était de 60 %, d’après leur coup de sonde. Le PSUV, parti au pouvoir, et les médias d’État continuaient d’appeler les électeurs à aller voter pour désigner ceux qui dirigeront les 23 États vénézuéliens pour les quatre prochaines années. L’opposition a fait de ce scrutin un référendum pour ou contre le président Nicolas Maduro.