La fille inconnue

Photo: YouTube

La rigueur absolue, dans la simplicité la plus pure. Deux ans après Deux jours, une nuit, les frères Dardenne reviennent avec un film de force égale. Différent toutefois dans son approche — caméra plus pudique, respiration moins haletante —, en net contraste avec leurs oeuvres autrefois plus radicales et intrusives (Rosetta, Le fils, L’enfant). Autre nouveauté : le motif de l’enquête, artifice dramaturgique hautement conventionnel, est employé ici avec une rare intelligence, de même que le thème de la pénitence, central dans l’oeuvre des Dardenne. Révélée dans Les combattants, Adèle Haenel est juste et touchante dans la peau de cette médecin ordinaire qui, ayant appris sur les bancs d’école à soigner la souffrance, apprend maintenant à apaiser la détresse.

La fille inconnue

(2) Belgique, 2016, 106 min. Drame de Luc et Jean-Pierre Dardenne avec Adèle Haenel, Olivier Bonnaud et Jérémie Renier.