F2 Ferrovipathes (V.F. de T2 Trainspotting)

Les suites, habituellement, prolongent l’action du premier épisode et la propulsent dans le futur. Il y a un peu de ça dans T2 Trainspotting. En effet, le long métrage de Danny Boyle tient davantage du pèlerinage. D’abord sur les traces géolocalisées du film de 1995, où les circonstances ont ramené nos quatre givrés. Ensuite sur les traces stylistiques du modèle, qualité vintage oblige. Moins halluciné, l’ensemble épouse la désillusion des personnages, tous au tapis dans les premières scènes du film. Depuis ce premier triomphe planétaire, Boyle a développé un impressionnant savoir-faire technique, qu’il met ici à contribution pour fortifier un scénario assez mince et anecdotique, propice aux déjà-vu et affrontements clownesques. L’énergie, malgré tout, ne faiblit jamais, le décor escarpé d’Édimbourg est exploité avec un sens du spectacle admirable et les interprètes d’origine se donnent une fois de plus avec un enthousiasme communicatif.

F2 Ferrovipathes (V.F. de T2 Trainspotting)

★★★ 1/2

Royaume-Uni, 2017, 119 min. Comédie de moeurs de Danny Boyle avec Ewan McGregor, Robert Carlyle.