Inondations : le programme d’aide sera bonifié, confirme Philippe Couillard

Le premier ministre Philippe Couillard
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le premier ministre Philippe Couillard

Le programme gouvernemental d’aide aux sinistrés des inondations sera bonifié, a confirmé lundi le premier ministre, Philippe Couillard.

Il espère pouvoir en faire l’annonce d’ici son départ pour sa mission en Israël, jeudi.

Les détails seront alors révélés, mais d’ores et déjà, il a donné quelques indices. Il y aura des changements pour les seuils et l’admissibilité au programme d’indemnisation.

« Il n’est pas mauvais le système, mais je pense qu’on peut l’améliorer », a dit M. Couillard.

Le premier ministre, qui s’est rendu la semaine dernière sur le terrain afin de constater l’ampleur de la situation, a déclaré qu’il peut imaginer ce que les citoyens ressentent lorsqu’ils entrent dans leur maison et voient alors tous les dégâts, en plus d’être découragés par les formulaires à remplir.

Un peu plus de 2 millions de dollars ont déjà été distribués aux Québécois « afin de soutenir les sinistrés pour l’achat des équipements pour leurs mesures préventives temporaires, pour leur hébergement d’urgence de même que pour entamer leurs travaux de nettoyage », a indiqué un porte-parole du ministère de la Sécurité publique. Plusieurs centaines de milliers de dollars continuent d’être versés chaque jour.

Un manque

Mais il y a encore de l’argent disponible, a précisé le premier ministre, ajoutant que les citoyens ne doivent pas s’inquiéter d’être en retard pour remplir leurs formulaires.

« Notre effort ne s’arrête pas au moment où les eaux baissent. Notre effort continue », a-t-il dit.

Des citoyens sont toutefois inquiets parce que leurs contrats d’assurance ne couvrent pas les dommages causés par les inondations ou qu’ils essuient un refus de couverture.

« C’est pour cela que l’on a un programme gouvernemental, parce que beaucoup d’assurances n’ont pas de clause pour ce qu’on appelle Act of God  [force majeure] ou les désastres naturels, ou les inondations », a expliqué M. Couillard.

« On est doublement sensibles à ça pour cette raison spécifique », a-t-il commenté.

Il a indiqué avoir parlé avec une personne du milieu des assurances qui compte offrir un produit avec ce type de protection, mais il souligne que la prime sera en conséquence.

« Alors, il faut que le gouvernement soit là, c’est pour cela qu’on veut réviser notre programme », a-t-il dit.