Pour l'amour d'Hollywood (La La Land)

Photo: Films Séville

Établie depuis six ans à Los Angeles, Mia travaille dans un café et vogue d’audition en audition, dans l’espoir de décrocher un rôle qui lancera sa carrière d’actrice. Sebastian, pour sa part, gagne sa vie en jouant du jazz consensuel dans un restaurant guindé. Mais dans son for intérieur, il se passionne pour le free-jazz et ambitionne de fonder sa propre boîte de nuit. Un concours de circonstances va amener ces deux rêveurs à se rencontrer, puis à s’aimer, solidairement soudés par les vicissitudes de la vie d’artiste. Après l’intimiste et percutant Whiplash, Damien Chazelle continue de conjuguer au cinéma sa passion pour le jazz, dans un projet de plus grande envergure, tout aussi satisfaisant, sinon davantage, que le précédent. Romantique, vigoureux, libre, La La Land rend un hommage à un genre suranné — la comédie musicale façon Singin' in the Rain — que le cinéaste affectionne visiblement. Ce qui ne l’empêche pas de le revamper, de la cave au grenier, et de réinventer le territoire de son action, ici un Los Angeles au carrefour du réel et du rêve. Chazelle a eu les moyens de ses ambitions et les a employés à bon escient : son film est un spectacle de cinéma haut en couleur, par ailleurs défendu avec brio par une distribution impeccable de laquelle se détachent les charismatiques Ryan Gosling et Emma Stone.

Pour l'amour d'Hollywood (La La Land)

★★★★ 1/2

États-Unis, 2016. Comédie musicale de Damien Chazelle avec Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend.