Moonlight — L’histoire d’une vie (V.F. de Moonlight)

Chiron, huit ans, tente d’échapper à des enfants qui le poursuivent. Juan, le dealer de son quartier, lui vient en aide et, rapidement, le prend en affection. Avec sa petite amie Teresa, le revendeur fait de sa maison un refuge occasionnel pour le garçon négligé par sa mère célibataire. Laquelle s’abandonne peu à peu à l’emprise du cristal meth dont Juan fait le commerce. Huit années passent et Chiron, bon élève timide, est toujours persécuté par ses camarades de classe. L’état de sa mère s’est détérioré, mais son amitié avec son copain Kevin s’est renforcée et a pris un tournant sentimental. Peu après, le matamore de l’école ordonne à Kevin de lui flanquer une raclée. Par lâcheté, ce dernier s’exécute. L’incident a sur Chiron un impact dévastateur, qui fait dévier son destin. Huit années passeront avant que les deux adolescents devenus adultes se retrouvent.

Les individus sont-ils le produit de leur environnement ? C’est la question complexe posée par cet excellent film de Barry Jenkins (Medecine for Melancholy), librement inspiré de la pièce In Moonlight Black Boys Look Blue de Tarell Alvin McRaney. Au centre du tableau, un thème rarement abordé : la masculinité afro-américaine, ici illustrée à travers l’expérience d’un spécimen émouvant, écartelé entre ce qu’il est réellement et le rôle que la société lui réserve. Exception faite de quelques effets de style, le film se distingue par la rigueur subtile de sa mise en scène, fluide et curieuse, sans jamais être intrusive. Signalons également la simplicité de sa structure en trois temps, tels les mouvements d’une sonate, et l’immense richesse psychologique du héros de peu de mots. S’ils sont assez dissemblables physiquement, les trois acteurs qui l’interprètent ont en commun des inflexions et une vulnérabilité touchantes, qui nous font immédiatement oublier la convention. Des trois temps du film, le dernier reste le plus puissant, sans doute parce qu’il fait sobrement, et avec honnêteté, la somme des deux premiers.

Moonlight — L’histoire d’une vie (V.F. de Moonlight)

★★★★ 1/2

(2) États-Unis. 2016. Drame de moeurs de Barry Jenkins avec Alex Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhodes, Mahershala Ali, Naomie Harris, Andre Holland, Janelle Monáe, Shariff Earp.