Mademoiselle (Agassi)

(3) Corée du Sud. 2016. Drame sentimental de Park Chan-wook avec Kim Tae-ri, Kim Min-hee, Ha Jung-woo, Cho Jin-woong, Moon So-ri. 145 min.

Corée, années 1930. L’orpheline Sookee est envoyée par sa protectrice, receleuse et marchande de nouveau-nés, chez un colonisateur japonais, Kouzuki, qui habite une immense et sombre demeure isolée. Sa mission : à titre de gouvernante, gagner la confiance de Hideko, la nièce du vieil homme, héritière d’une fortune colossale sur laquelle Le Comte espère mettre la main en l’épousant. Dès son arrivée, la jeune fille parvient à créer une complicité avec Hideko. Au fil des jours, l’amitié entre elles grandit, au point où Sookee songe à renoncer à son plan sinistre, qui implique l’internement de Hideko dans un asile psychiatrique sitôt les noces consommées. Mais Le Comte multiplie les visites et veille au grain. Lorsque le piège se referme, Sookee a la surprise de sa vie.

Fidèle à lui-même, le réalisateur de Old Boy et Lady Vengeance a concocté une intrigue sordide et fulgurante, à retournements multiples, dont les trois épisodes s’emboîtent comme des poupées gigognes. À l’arrière-plan, Park Chan-Wook fait sentir les tensions culturelles entre la Corée et le Japon, absentes du roman qui a inspiré le film : Du bout des doigts de l’Anglaise Sarah Waters. À l’avant-plan, l’origine du texte se matérialise dans le décor (la grande demeure isolée), qui fait se voisiner architecture victorienne et design asiatique, poids et légèreté, produisant un effet de bascule inscrit jusque dans le récit, qui illustre à tour de rôle les points de vue des deux héroïnes. Mademoiselle est l’oeuvre gracieuse d’un vrai plasticien du cinéma, qui fait vibrer chaque plan, chaque tableau. Mais nous restons en pays de connaissance. En effet, les formules chères à l’auteur sont au rendez-vous. Il les exploite sans complexe, au bénéfice d’un auditoire conquis d’avance. À l’image de leurs personnages, les deux interprètes féminines dominent.

Mademoiselle (Agassi)

(3) Corée du Sud. 2016. Drame sentimental de Park Chan-wook avec Kim Tae-ri, Kim Min-hee, Ha Jung-woo, Cho Jin-woong, Moon So-ri. 145 min.