Coiteux durcit le ton au sujet du camouflage

Le dossier du port du pantalon de camouflage par les policiers est revenu à l’ordre du jour, lundi, après que le ministre Martin Coiteux eut à son tour laissé entendre qu’il pourrait déposer un projet de loi à ce sujet. Le ministre Coiteux a invoqué plusieurs motifs pour s’opposer au port du pantalon de camouflage par les policiers municipaux, dont « la confusion » en cas de crise, « le respect de l’institution », la confiance du public et le fait que « des jeunes policiers commencent leur carrière dans le non-respect de l’uniforme » et de la discipline. Les policiers de divers services municipaux au Québec, dont ceux de Montréal, portent un pantalon de camouflage, ou un uniforme qu’ils modifient, à titre de moyen de pression pour protester contre la loi qui a imposé un partage moitié-moitié du coût des régimes de retraite municipaux.