Bush révise ses arguments pour justifier la guerre en Irak

Washington — George W. Bush a retouché ses arguments pour justifier la guerre d'Irak, hier, en faisant valoir que Saddam Hussein avait les moyens de se doter d'armes interdites à défaut de les posséder. Il a également réaffirmé que les Américains tombés en Irak n'étaient pas morts en vain.

Le chef de la Maison-Blanche s'est soumis au crible de l'émission Meet the Press, sur NBC, dans l'espoir de dissiper les critiques liées au fait qu'on n'ait pas découvert d'armes de destruction massive (ADM) en Irak, et afin d'enrayer une baisse de popularité préjudiciable à sa réélection en novembre.

Après avoir reconnu qu'il était «exact» que l'on n'avait pas trouvé d'ADM en Irak, le président a déclaré qu'une autre considération rendait nécessaire une intervention armée.

«Il [Saddam] avait la capacité d'avoir une arme, de fabriquer une arme. Nous pensions qu'il possédait des armes. La communauté internationale pensait qu'il en possédait. Mais il avait la capacité de fabriquer une arme puis de la laisser tomber aux mains d'un réseau terroriste obscur», a-t-il dit.

voir page A 8: Bush