Chasse-galerie (La légende)

Photo: Séville

Conte moral davantage que fantastique, Chasse-galerie nous entraîne dans un passé qui ressemble beaucoup à celui des « pays d’en haut ». Secrets, amours illicites, notables mesquins, dur labeur, caprices de la nature, rien ne manque à ce portrait du Québec du XIXe siècle. Or, l’angoisse et la peur suintent rarement de ces personnages que le scénariste Guillaume Vigneault semble avoir puisés dans les classiques signés Germaine Guèvremont et Louis Hémon. Jean-Philippe Duval (Dédé à travers les brumes) orchestre une production ambitieuse, visuellement attrayante (sauf dans ses rares aspects féeriques), d’où émane une évidente nostalgie, mais rarement la magie.

Horaire en salles