Les axes de campagne de Bush

La course à la Maison Blanche entre les démocrates reste très ouverte avec au moins quatre prétendants possibles pour affronter le président George W. Bush qui a détaillé hier soir ses axes de campagne.

À moins de dix mois de l'élection présidentielle du 2 novembre, à laquelle il se représentera, M. Bush a consacré environ la moitié de son discours aux questions intérieures. Il a affirmé que l'économie était «forte» et qu'«elle se renforçait» grâce aux réductions d'impôts adoptées depuis son arrivée au pouvoir, il y a juste trois ans. Il a justifié sa réforme du système d'assurance maladie des personnes âgées, très contestée par les démocrates qui craignent un démantèlement à terme de la protection sociale publique au profit des assurances privées.

M. Bush a par ailleurs adressé des signes forts à la frange conservatrice de son électorat en menaçant de demander une loi contre le mariage des homosexuels pour empêcher les tribunaux de prendre des décisions visant à l'autoriser. Il a défendu son bilan en affirmant que «grâce à la volonté et à la détermination de l'Amérique, le monde change pour le mieux».

La proximité de l'élection présidentielle a transformé cette année son intervention en véritable discours de campagne devant un Congrès contrôlé par son parti républicain. Dans l'assemblée, le sénateur démocrate Edouard Kennedy a montré plusieurs fois de la tête qu'il ne partageait pas ses vues.