Le Nobel de la paix au quartet du dialogue tunisien

Oslo — Une coalition tunisienne d’ouvriers, de patrons, de militants des droits de la personne et d’avocats a remporté vendredi le prix Nobel de la paix pour avoir ramené le pays qui a donné naissance au printemps arabe sur le chemin de la démocratie. Et pour l’avoir empêché de plonger dans la guerre civile. Le Dialogue national tunisien a été cité par le comité Nobel « pour sa contribution déterminante dans la construction d’une démocratie pluraliste » dans ce pays d’Afrique du Nord, après la révolution de 2011. « Le quartet a établi un processus politique de paix à un moment où le pays était au bord de la guerre civile », a ajouté le comité. Ce prix représente une victoire énorme pour la petite Tunisie, dont la démocratie encore fragile a été frappée cette année par deux attaques extrémistes qui ont fait 60 morts et ébranlé l’industrie touristique. Des manifestants tunisiens ont donné le coup d’envoi, au printemps 2011, à une série de révolutions qui allaient chambouler le monde arabe. La Tunisie demeure le seul pays de la région où la démocratie a su s’enraciner, grâce à la contribution des forces sociales et politiques, à un dialogue qui a mené à des institutions démocratiques, constitutionnelles et législatives. « Plus que toute autre chose, ce prix se veut un encouragement au peuple tunisien. »

À voir en vidéo