Guibord s’en va-t-en guerre

Photo: Films Séville

Cette satire politique, à la fois amusante et échevelée, mêle la caricature de plusieurs figures à l’humanité remplie de doutes du personnage central, un député régional d’arrière-ban (Patrick Huard, très juste). De bonnes idées, dont ce tandem formé par le député et son stagiaire d’origine haïtienne (Irdens Exantus, délicieux), un regard sur l’impossibilité de satisfaire tout le monde et son père dans ce vaste territoire de la forêt boréale, un aparté trop court, mais intéressant sur les revendications autochtones. Ce film de Philippe Falardeau, à l’échafaudage complexe, sans l’unité et la grâce de son Monsieur Lazhar, poursuit plusieurs lièvres, en attrape certains, et nous laisse un peu en plan avec une conclusion ambiguë.

Horaire en salles