Paul à Québec

Photo: Remstar

L’histoire consiste en deux fils narratifs entrelacés. À Québec, Roland, le beau-père de Paul, se meurt d’un cancer du pancréas alors que ses trois filles le croient en rémission d’un cancer de la prostate. À Montréal, Paul, que Roland a mis dans la confidence, dépoussière son vieux rêve de devenir bédéiste en s’inspirant des événements. Librement inspiré de la bande dessinée du même nom de Michel Rabagliati, ici coscénariste, le film respecte l’esprit de l’oeuvre originale. Le mélange de drôlerie, de tendresse amusée et de chaleur humaine est là, intact. Fluide et soignée, la réalisation de François Bouvier (Histoires d’hiver) se fait discrète lors des nombreux moments d’émotion, les acteurs devenant alors le centre de tout. Et ils sont, tous, formidables.

Horaire en salles