Van Horne: la simplicité volontaire

La rue Van Horne est à Outremont ce que la rue Victoria est à Westmount: une sorte de passerelle entre les nantis d'en haut et les nantis d'en bas. Les soeurs Laurier et Bernard affichent dans les pays d'en haut des prix en majuscules et des salutations en particules. Rue Van Horne, c'est la simplicité volontaire. On passe de «prout ma chère» à «prout pas cher»...

De McEachren à l'avenue du Parc, la rue Van Horne se laisse enfiler par habitude. Si on s'arrête, c'est à cause de la circulation, d'un feu ou d'un magasin qu'on connaît. Rien n'est fait pour attirer le chaland. Comme si le mouvement de va-et-vient de cette rue correspondait au parcours de Van Horne, l'un des grands faiseurs ferroviaires de Montréal. Une voie ferrée qui aurait pour gares et arrêts facultatifs des échoppes qui ont pourtant beaucoup à offrir.

Dans le rayon meubles et ameublement intérieur, Excalibur, au no 1002, fait dans les planchers de bois franc et de préfini. Pose, sablage, teinture et finition, le condo est ici une spécialité. En face, Portes et Fenêtres Métropolitain, au no 1009, et Portes et Boiseries d'Outremont, au no 1001, feront le reste.

Pour des briques, ardoises, céramiques et mosaïques: Ramacieri Design, à l'angle de Querbes. Le rembourrage et la réfection de sofas et fauteuils sont proposés chez Rembourrage A&T, au no 1037. Pour les antiquités, c'est juste à côté, au no 1041. Pour des reproductions de meubles d'époque et du rustique de circonstance, c'est à L'Atelier des Compagnons, au no 1265. Pour des cadeaux, des bibelots et des assiettes: Deux Anges, au no 1311. Pour fleurir l'espace, c'est chez Gala, accent polonais et plantes tropicales, au no 1329.

Aussi, une adresse qui vient d'ouvrir: Literie TouDou, dont la spécialité est de fabriquer des couettes et tout ce qu'une chambre d'enfant peut recevoir en tissu et aménagement pré- et postnatal. Une sorte d'éden de la douillette et de ses dérivés, au no 1075D.

Dans le registre de la restauration, il y a les récents, comme Les Chèvres, au no 1201, ou Brodino, au no 1049, là où les soupes, les salades et les sandwichs relèvent du meilleur goût. Pour les plus anciens, Tonnerre de Brest, Le Bistingo, Christophe et Paris Beurre sont là pour durer. La Hacienda, au no 1148, est aussi une adresse à retenir pour des plats mexicains qui ne font pas dans la complaisance buccale nord-américaine, aussi avec l'avantage de se faire conseiller une adresse secrète ou une location privilégiée au pays des Mayas. Pour une cuisine pas vraiment rapide mais pas chère, Doan, au no 1356, est vietnamien, et Sunam Tandoori, au no 1356, est indien.

Sucreries et traiteur gourmand chez Lescurier, au no 1333, et dragées, chocolat belge, bonbons et crèmes glacées en pots au St-Armand, au no 1525; produits naturels et bios au Serpolet, au no 1457.

Si vous organisez une fête ou si vous aimez vous sustenter sans avoir à subir les affres de la préparation, De bons petits plats, au no 1212, est un traiteur qui fait dans le prêt-à-manger cuisiné.

Une adresse gourmande où il faut s'arrêter: la boucherie-charcuterie tenue par Nathalie, au no 1142. Lobes de fois gras, foie gras, escargots au beurre à l'ail, rillettes, gésiers et jarrets d'agneau confits, terrines de canard aux pistaches, saucisses, compotes d'oignon, tout est fait sur place. On y trouve aussi des lapins, des poulets de grain et de la viande chevaline, qui se déplacent pour l'occasion.

Dans le rayon friperie, les adultes font chez Morgane, au no 1308, tandis que les enfants trouvent de tout (jouets et vêtements) chez Julie et Benjamin, au no 1351.

Pour les enfants, Brat Pack, au no 1283, distribue des vêtements de marques européennes et québécoises de renom à des prix qui n'ont rien à voir avec les pays d'en haut.

Rayon lecture, La Maison de la presse internationale, à l'angle de Wiseman, et la spiritualité, à L'Espace Bleu.

Problème de voiture? Allez faire un tour du côté de chez Pap, au no 1440, là où la mécanique est générale et le service personnalisé. On s'y arrête pour discuter de la situation en Arménie et de l'état du moteur ou du piston.

Côté nouvelles boutiques de la rue, notons Mango de Betty, au no 1545, et Frou, au no 1368, des salons de coiffure et d'esthétique. Et une adresse surréaliste et sympa, Le Réveil du maître, au no 1461, certainement la seule boutique holistique pour toutou et minou à Montréal. Que des produits naturels, sans hormones ni antibiotiques ou substances chimiques. On y trouve des litières de blé naturel, de la nourriture crue et des pâtes dentifrices naturelles. Grand choix de sofas, de fauteuils et de litières adaptés aux félins et canins qui ont une conscience de la santé animale.

Je finis par Le Paltoquet, pâtisserie-café et traiteur. On vient de loin et des pays d'en haut pour s'arracher les croissants, brioches et autres viennoiseries qui sont sans égal à Montréal, même fusionné. Tout autant de louanges pour les pâtisseries comme le Royal Chocolat, ainsi que pour les tartes aux fruits et d'autres dont j'oublie le nom tant les compositions sont savoureuses, qu'elles s'appellent Charlotte ou Poiramel. On y trouve également des pâtes de fruits, des nougats, du café, du miel d'Auvergne, des rameaux de salicorne et le Carambar à la caisse, signe de ralliement buccal européen autour du caramel des années 50.

Le matin, des petits-déjeuners. Le midi, des repas du jour (salades, feuilleté de saumon, crêpes, quiches) et, l'après-midi, la valse des cafés et autres dérivés. Un lieu de rencontre, d'habitués, de 4 à 77 ans... Il y a des poètes de la fracture sociale, des idéalistes de la sclérose en claques, des puristes du neuvième art, des cravates, des tailleurs, des talons hauts, des divorcés, des esseulés, des rêveurs. Tout cela tenu et détenu par Mathieu et Laurent. L'un est passionné de hauteurs rocheuses, l'autre de musique vertigineuse. L'un pâtisse, l'autre ratisse... Et ils sont entourés d'une gent féminine au sourire pâtissier... je veux dire sucré. J'oubliais; c'est au no 1464.