Le dernier loup (V.F. de Wolf Totem)

Photo: Columbia
Adaptée d’un récit semi-autobiographique, cette production 3D en mandarin et en mongol, réalisée par le Français Jean-Jacques Annaud (L’ours) se situe sous la Révolution culturelle de Mao (peu contestée ici). Un jeune étudiant pékinois, envoyé se faire rééduquer dans les steppes de Mongolie, s’intéresse aux loups et aux tribus mongoles, menacés par les mutations du régime. Le film n’écorche guère la Révolution culturelle et demeure candide. Le jeu d’acteur est limité, mais les loups sont extraordinaires et on apprend beaucoup sur leurs mœurs et sur celles des Mongols, leurs frères ennemis. Par son message écologique un peu didactique, Wolf Totem plaira surtout au jeune public.

Horaire en salles