Ottawa annonce une nouvelle enchère

Photo: iStock

Vancouver — Le gouvernement fédéral a annoncé jeudi son intention de libérer une nouvelle quantité de spectre sans fil par l’entremise d’une enchère, dans l’espoir que cela permette à de nouveaux fournisseurs de services mobiles d’intégrer le marché et fasse reculer les prix pour les utilisateurs de téléphones sans fil.

Industrie Canada tiendra en mars une enchère du spectre des SSFE-3, et le gouvernement a déjà indiqué que plus de la moitié de ce spectre serait réservée aux plus petites sociétés.

D’ici le milieu de l’an prochain, la quantité de spectre mobile disponible pour les consommateurs aura progressé d’environ 60 pour cent depuis le début 2014, a précisé jeudi le ministre de l’Industrie, James Moore.

En outre, le gouvernement tiendra des consultations sur l’allocation d’une nouvelle bande de spectre, celui la bande de 600 MHz, et permettra d’utiliser le spectre de la bande de 3500 MHz pour les services mobiles, même s’il est déjà utilisé pour les services Internet sans fil fixes dans les régions rurales.

Si Industrie Canada ne devait recevoir que les offres minimales pour chaque licence du spectre mobile SSFE-3 de l’enchère, il engrangerait 162,45 millions de dollars.

Le gouvernement a recours depuis quelques années à des enchères du spectre sans fil pour encourager la concurrence, mais les nouvelles entreprises qui entrent sur le marché éprouvent des difficultés. Les trois grands fournisseurs de services nationaux que son Bell Canada, Telus et Rogers Communications représentent 90 % des consommateurs canadiens de services sans fil.