Les maîtres du suspense

Photo: Films Séville

Stéphane Lapointe (La vie secrète des gens heureux), mélangeant suspense et comédie, noie longtemps son poisson, sur une trame intéressante : les pannes d’inspiration d’un auteur à succès (Michel Côté) qui refile la tâche à un écrivain fantôme au profil rugueux (Robin Aubert), lequel, angoissé par sa vie de famille, en fait autant avec un pauvre éducateur de garderie artiste de la plume (Antoine Bertrand). La production a battu le rappel des bons acteurs à succès (même la Portugaise Maria de Medeiros). Dans un mélange de genre pas toujours heureux, avec un montage boiteux et une musique tonitruante, c’est la dernière partie, à La Nouvelle Orléans, trépidante et insolite, qui sauve la mise.

Horaire en salles