Grace de Monaco

Photo: Métropole Films

Une scène hilarante survient au mitan du drame historique (uh, uhm...) Grace de Monaco. On y voit Son Altesse Sérénissime pratiquer son langage non verbal au bénéfice d’un spécialiste du protocole monégasque qui lui montre des cartons où sont inscrits des mots tels « colère », « sérénité », « joie », etc. La séquence est drôle parce que — et l’ironie a inexplicablement échappé au réalisateur Olivier Dahan — l’actrice Nicole Kidman, qui interprète la princesse, a les traits tellement figés par le Botox qu’elle offre toujours la même expression faciale. La débâcle de cette production mal avisée se trouve résumée dans ce seul passage. À moins bien sûr que l’on aborde la chose comme une farce.

Horaire en salles