Al-Qaïda avance en Syrie

Beyrouth — Al-Qaïda a infligé lundi une gifle au régime syrien en s’emparant en quelques heures de deux bases militaires stratégiques dans le nord-ouest, une région frontalière désormais presque totalement contrôlée par le groupe djihadiste. À la faveur d’une offensive éclair lancée dimanche, le Front al-Nosra, branche syrienne d’al-Qaïda, secondé par deux groupes islamistes radicaux, a pris Wadi al-Deif et Hamidiyé, deux bases de la province d’Idleb qui étaient assiégées par les rebelles depuis deux ans. Selon les analystes, ce succès va permettre à Al-Nosra d’asseoir son contrôle dans cette zone d’où il a déjà chassé il y a quelques semaines ses rivaux rebelles soutenus par les Occidentaux. Cela pourrait également pousser le groupe djihadiste à attaquer Idleb, chef-lieu de la province et dernière ville de la région encore aux mains du régime. La prise des deux bases, situées sur l’autoroute reliant la province de Hama à celle d’Alep, devrait aussi empêcher les forces du régime d’avancer vers le nord.