Un Nobel de médecine partagé à trois sur notre «GPS interne»

Stockholm — Le prix Nobel de médecine 2014 a récompensé lundi un Américano-Britannique, John O’Keefe, et un couple de Norvégiens, May-Britt et Edvard Moser, pour leur recherches sur le «GPS interne» du cerveau.

Le jury a indiqué avoir couronné M. O’Keefe d’un côté, et le couple Moser de l’autre, «pour leurs découvertes de cellules qui constituent un système de positionnement».

Ces recherches qui concernent notre sens de l’orientation pourraient faire avancer notre connaissance de la maladie d’Alzheimer, qui fait perdre la mémoire spatiale.

«Comment savons-nous où nous sommes? Comment réussissons-nous à trouver le chemin d’un lieu à un autre? Et comment stockons-nous cette information d’une manière telle que nous puissions immédiatement trouver le chemin la fois suivante où nous empruntons la même route ?»

«Les lauréats du Nobel cette année ont découvert un système de positionnement, un “GPS interne” dans le cerveau qui rend possible de nous orienter dans l’espace, démontrant le fondement cellulaire d’une fonction cognitive supérieure», a détaillé la Fondation Nobel.

Le pionnier est M. O’Keefe, né en 1939 à New York, chercheur à l’Institut de neuroscience cognitive de l’University College de Londres (UCL). En 1971, il découvrait «le premier composant de ce système de positionnement»: un type de cellule nerveuse dans l’hippocampe, une région du cerveau qui joue une rôle central dans la mémoire et le positionnement spatial.

Chez le rat, certaines de ces cellules travaillaient toujours quand l’animal était à un certain endroit, et d’autres quand il allait dans un autre endroit. Pour M. O’Keefe, on pouvait supposer qu’elles «élaboraient un plan de la pièce», a expliqué l’Académie royale des sciences.

En sortant de l'avion

May-Britt Moser est la onzième femme à recevoir le prix de médecine depuis sa création en 1901. «Je suis toujours sous le choc, c’est tellement fantastique!», a-t-elle dit à la Fondation Nobel.

Les Moser sont le cinquième couple à recevoir un Nobel.

Ils n’étaient pas ensemble pour apprendre la nouvelle puisque Edvard Moser prenait l’avion pour Munich. «C’était vraiment une surprise. Je n’y pensais pas du tout, donc je n’ai rien compris quand on m’a accueilli à l’aéroport avec des fleurs», a-t-il confié à l’agence de presse suédoise TT.

Le couple obtient la moitié des huit millions de couronnes (environ 881 000 euros) du Nobel, et M. O’Keefe l’autre moitié.

Ces trois lauréats succèdent aux Américains Randy Schekman, James Rothman et Thomas Südhof, récompensés en 2013 pour leurs découvertes sur les transports intracellulaires, qui font mieux connaître des maladies comme le diabète.

Le prix de médecine est le premier de la saison des Nobel 2014. Il doit être suivi de ceux de physique mardi, de chimie mercredi, de littérature jeudi, de la paix vendredi et d’économie lundi.

À voir en vidéo