Une Française demande l'asile politique au Canada

Une Française de 54 ans, qui se bat depuis neuf ans pour retrouver la trace de ses quatre enfants partis avec son ex-mari, a déposé hier une demande d'asile politique au Canada, se disant victime des «dysfonctionnements de la justice française» et de harcèlement.

«La France n'est pas le pays des droits de l'homme, on est nombreux à être persécutés par la justice. Moi, on m'a saboté mon droit de mère», affirme cette Toulonnaise, dont le nom n'a pas été dévoilé pour ne pas nuire à sa demande.

Le combat de cette femme commence en 1993 lorsqu'elle découvre que son mari, haut gradé dans l'armée, est parti avec leurs quatre enfants. Il la fait passer pour souffrant de troubles psychologiques et, affirme-t-elle, obtient la garde des enfants, mais il ne respectera pas les droits de visite accordés à la mère.

Pour les revoir, elle multiplie les procédures judiciaires, en vain, stationne à Paris devant l'Assemblée nationale ou l'Elysée, ce qui la conduit à passer plusieurs nuits en garde à vue.

Écoeurée de n'avoir jamais obtenu gain de cause, assurant que son mari a été protégé par ses relations, elle dit «aspirer à trouver une vie plus tranquille» au Québec tout en continuant à chercher ses enfants.